Congrès national 2019 à Eppe Sauvage (Nord)

Le Bureau départemental de la Haute-Saône était présent au Congrès national des Maires Ruraux qui s’est tenu les 21 et 22 septembre à Eppe Sauvage (Nord)

Rideau sur le congrès des Maires Ruraux de France, cette année à Eppe Sauvage dans le département du Nord où l’accueil fut des plus chaleureux, merci aux amis du nord.
Un grand moment sous la présidence de 
Vanik Berberian en présence de 300 congressistes venus de toute la France et des partenaires territoriaux de notre association, avec des formations pour les élus, la présence du premier ministre et de deux ministres au moment d’engager la réflexion de l’engagement des citoyens, un thème bien d’actualité à quelques mois des renouvellements municipaux.
Des échanges nombreux, des tables rondes et …. l’engagement du gouvernement sur un agenda rural demandé par l’AMRF. 200 propositions ont été faites par des maires, forts aussi de rencontres avec les acteurs économiques, sociaux, environnementaux de notre pays… 173 ont été retenues. Au travail à présent pour leur mise en oeuvre et pour faire aboutir aussi celles qui n’ont pas encore été inscrites à l’agenda.

Monsieur le Premier Ministre
Monsieur Luc Waymel, Président départemental AMRF
Assemblée générale, le Bureau national

Campagnol / Docapost

En partenariat avec La Poste, l’Association des Maires Ruraux a présenté le site Campagnol proposé aux communes rurales du département. Facile d’utilisation et avec l’aide sans surcoût de l’association : Installation, formation, suivi, règlement…
Le site évolue, désormais, avec Docapost, il sera possible d’ajouter un bouquet de services tel, par exemple, le paiement en ligne, obligatoire en 2022 (20 services possibles). L’AMRF anticipe et accompagne les élus de proximité.
Présent, le directeur de CANOPE a confirmé la possibilité pour les écoles qui le souhaitent de communiquer via le site de la commune…sacré symbole de l’ouverture de l’école sur son bassin de vie !

Dématérialisation

La dématérialisation des pièces comptables et des moyens de paiement

monsieur-larope
Qu’est-ce que la dématérialisation dans la sphère des finances publiques ?
Dans le département, 19 comptables publics (ou percepteurs) assurent notamment la tenue des comptes, le contrôle des dépenses et l’encaissement des recettes des collectivités locales. Ils gèrent ainsi plus de 2 500 budgets publics, ce qui conduit à des échanges de près de 4 millions de feuilles de papier chaque année avec leurs partenaires que sont les élus. C’est la raison pour laquelle, des solutions de dématérialisation des pièces comptables adaptées à toutes les collectivités, quelle que soit leur taille, sont désormais proposées.

Où en est-on dans le département matière de dématérialisation ?
Deux collectivités sont d’ores et déjà passées à la « dématérialisation totale », le Conseil général et plus récemment la ville d’Héricourt. Les travaux sont bien engagés avec d’autres collectivités comme Vesoul ou Luxeuil, les communes rurales se lancent également…

Justement, quels sont les intérêts de la dématérialisation?
Ils sont nombreux : économies de papier, d’encre, d’espace d’archivage. Dématérialiser rend également les échanges plus fluides, ce qui permet d’accélérer les paiements et les encaissements. Les dispositifs de dématérialisation sont par ailleurs promus par différents services de l’Etat (notamment ACTES pour les préfectures).

Et concernant les moyens de paiement ?
Nous traitons dans le département plus de 500 000 encaissements par an pour le compte des collectivités. La majorité des règlements est encore effectué par chèque ou en numéraire (cantines, ordures ménagères, eau, assainissement, loyers communaux, …). Nous souhaitons donc mieux faire connaître auprès des élus les moyens modernes de paiement mis à leur disposition que sont notamment le TIP ou le paiement par internet.

Pour toute information : A. Bouguettoucha – DDFiP, 6 place Pierre Rénet à Vesoul – 03.84.96.14.31

des-maires-studieux